Les droits de l'animal et les devoirs de l’homme

L‘identification (tatouage ou puce) des chiens est obligatoire dès l’âge de 4 mois. Si elle peut paraître contraignante, songez qu’elle permet de retrouver les détenteurs d’un animal perdu et d’éviter ainsi son euthanasie.
 

Tout changement d’adresse ou de propriétaire doit être signalé.
 

Le tatouage est réalisé couramment afin d’identifier les animaux de compagnie. Il est effectué par un tatoueur agréé ou vétérinaire, sur l’intérieur de la cuisse ou de l’oreille de l’animal. L’enregistrement du numéro du tatouage et des coordonnées s’effectue auprès de la Société Centrale Canine.
 

La puce électronique, que l’on nomme aussi transpondeur, est insérée sous la peau de l’animal par un vétérinaire, généralement dans la partie gauche du cou. Pas d’inquiétude, la mise en place de cette puce est réalisée sans anesthésie et sans douleur à l’aide d’une seringue stérile. Sa lecture est effectuée grâce à un lecteur électronique.   

 

La vie en société
 

La loi du 9 juillet 1970 autorise la présence d’un animal familier dans un local d’habitation à condition que celui-ci ne cause aucun dégât ni dérangement dans l’immeuble. Les troubles peuvent être liés à des bruits, des odeurs, des salissures dans les parties communes, comme par exemple un chien aboyant toute la journée ou une litière qui se répand dans les couloirs.
 

Et si la loi du 6 janvier 1999 indique qu’il est possible d’interdire à de nouveaux locataires la détention de chiens de catégorie 1, pour les autres, nul propriétaire n’a le droit d’exclure les animaux du bail, et ceci est valable aussi pour les locations de meublés de vacances.
 

En ce qui concerne les déjections canines sur la voie publique, elles peuvent faire l’objet d’un procès-verbal. Le propriétaire qui ne ramasse pas les crottes de son chien dans la rue est passible d’une amende à prix variable selon les villes, pouvant atteindre 183 euros à Paris. C’est d’abord une question d’hygiène, mais aussi pour éviter les accidents provoqués par des glissades...
 

En outre, même si votre chien est très obéissant, la loi du 12 juillet 1982 vous oblige à le tenir en laisse dans tous les lieux publics, mais aussi dans les bois et forêts domaniales (en dehors des allées) entre le 15 avril et le 30 juin, pour protéger les portées d’animaux sauvages.
 

Côté vaccins, seul celui contre la rage est obligatoire partout en France pour les chiens de catégories 1 et 2 (voir ci-dessous). Il est exigé pour tous les chiens et chats dans la plupart des campings, à l’étranger, etc.
 

Si vous voulez confier votre chien en garde, voyager avec lui ou participer à des cours d’éducation canine, d’autres vaccins sont exigés : toux du chenil, maladie de Carré, hépatite de Rubarth, parvovirose, leptospirose et piroplasmose pour les chiens.
 

Les droits de l’animal
 

Avant la loi Grammont de 1850, qui prévoyait une amende pour les mauvais traitements en public, les animaux n’étaient absolument pas protégés. En 1959, elle a été élargie au cadre privé.
 

Depuis la loi du 6 janvier 1999, le responsable de mauvais traitements, sévices graves ou actes de cruauté, peut être puni de deux ans d’emprisonnement et d’une amende pouvant aller jusqu’à 30 000 euros.
 

L’abandon d’un animal est considéré comme un acte de cruauté de même qu’une euthanasie injustifiée.
 

En 1978, la Déclaration Universelle des Droits de l’Animal a été proclamée à la maison de l’Unesco. Si elle n’a aucune valeur juridique, elle pose néanmoins certaines bases : « L’animal que l’homme tient sous sa dépendance a droit à un entretien et à des soins attentifs. » (article 5-1).
 

Sortez couverts...
 

Le code civil stipule que votre animal est sous votre entière responsabilité. Vous devrez donc assumer les dégâts qu’il peut provoquer.
 

Si vous avez souscrit à une assurance multirisque habitation, le plus souvent, il n’est pas nécessaire de prendre une assurance particulière pour votre animal. Votre assureur dédommagera d’éventuels sinistres causés par votre compagnon. Néanmoins, au moment de l’acquisition, pensez à vérifier que votre assurance prend bien en charge les éventuels dommages que votre animal pourrait causer. Par exemple, si votre chien provoque un accident de voiture en traversant la route, les victimes peuvent se retourner contre vous, de même s’il mord un congénère. Le plus souvent, les assurances remboursent les frais engendrés, déduction faites de la franchise.
 

D’après le code rural, il existe deux catégories de chiens dits « dangereux » :
 

Les chiens de catégorie 1 (tous des chiens non LOF) :
 

• Le chien de morphologie assimilable à l'American Staffordshire Terrier sans pedigree ni LOF, dit "pitbull".
 

• Le chien de morphologie assimilable au Mastiff  sans pedigree ni LOF, dit "Boerbull".
 

• Le chien de morphologie assimilable au Tosa 
 

Les chiens de catégories 2 :
 

• L'American Staffordshire Terrier avec pedigree (inscrit au LOF).
 

• Le Tosa avec pedigree (inscrit au LOF).
 

• Le Rottweiler avec ou sans pedigree, ou de morphologie assimilable.
 

Le code rural interdit à tout mineur, majeur sous tutelle, récidiviste, ou à toute personne à qui on aurait déjà été retiré la garde d’un animal de détenir ce genre de chien.
 

L’acquisition, la cession ainsi que l’importation d’un chien de première catégorie est interdite.
 

Règles :
 

• La déclaration en mairie est obligatoire et, depuis le 1er janvier 2011, vous devez être en mesure de présenter un permis de détention, ainsi que les papiers du chien, un certificat d’assurance et son carnet de santé attestant que l’animal est stérilisé.
 

Les transports en commun, les lieux publics ou ouverts au public leur sont interdits. Ces chiens sont tolérés sur la voie publique à condition qu’ils soient muselés.
 

• Une assurance spécifique est obligatoire, car ces chiens ne sont généralement pas pris en compte dans l'assurance multirisques habitation.

  

Source : Alexine Lacaze pour le Hors série vie pratique féminin spécial Chiens-Chats, mai-juin-juillet 2011

Copyright © 2020  Réunion des Amateurs de Chiens Pyrénéens,
 Tous Droits Réservés.

bouton de contact RACP
images_edited.png