Les périodes d’activité sexuelle ne sont pas toujours très appréciées par les maitres : pertes de sangs chez le femelle, marquages, fugues chez le mâle…. Pour y remédier, 2 options sont possibles :
 

  • La stérilisation temporaire. 

C’est une méthode chimique. Chez la chienne, il s’agit de la pilule ou d’injection contraceptive ; ces méthodes sont à déconseiller car elles favorisent les infections de l’utérus ainsi que l’apparition de tumeurs mammaires, des ovaires, de l’utérus.

Chez le mâle, une castration chimique réalisée par la pause d’un implant permet une castration réversible d’une durée de 6 à 12 mois et de façon tout à fait sécure. Elle est renouvelable. Son utilisation permet aussi de faire le point sur l’opportunité de réaliser une castration chirurgicale après évaluation du comportement en l’absence de production de testostérone.

 

  • La stérilisation chirurgicale. C’est une méthode chirurgicale, définitive, qui se réalise sous anesthésie générale. Chez le chien, elle consiste en l’ablation des testicules et chez la chienne, elle consiste en l’ablation des ovaires et parfois de l’utérus. Il faut donc être certain de ne plus vouloir de chiots.

La stérilisation est un acte important dont la décision nécessite souvent de peser le pour et le contre. Votre vétérinaire est le plus à même de vous conseiller en fonction du profil de votre chien et de votre mode de vie. Par exemple, si votre chien fréquente régulièrement d’autres congénères, se promène en liberté dans un parc ouvert aux chiens, est gardé dans un chenil, etc., il vaudra peut-être mieux le stériliser pour éviter toute portée non désirée.

L'âge idéal pour pratiquer la stérilisation de votre chienne se situe le plus souvent avant la puberté c'est-à-dire avant qu'elle n'ait eu ses premières chaleurs. Selon la race de votre chienne cela peut se situer autour de l'âge de 6 mois pour les petites races, jusqu'à l'âge de 18 mois, pour les plus grandes races. Les chiennes stérilisées ont moins de risques de développer un cancer mammaire et le retrait de l’intégralité de l’utérus élimine le risque d’une infection parfois fatale, appelée pyomètre, et de cancer de l’utérus.

Chez le male, de facto, il supprime les affections testiculaires et réduit les affections prostatiques. Elle se pratique à partir de l’âge de 6 mois également chez le mâle.

Prenez conseil auprès de votre vétérinaire afin de de décider de façon éclairée de l’utilisation de telle ou telle méthode de contrôle de la reproduction de votre animal préféré.

 

Dans ce domaine, il faut faire d’abord table rase des idées reçues :

  • Aucune étude scientifique n’a montré l’intérêt pour une chienne d’avoir des petits ou pour un mâle d’avoir sailli au moins une fois. Faire reproduire son animal est un acte responsable qui nécessite de la réflexion, du temps et de l’argent.

  • La stérilisation de la chienne ou du chien ne permet que très rarement d’éviter les certains comportements indésirables (marquage urinaire, fugue, bagarre, chevauchement… ). La stérilisation n’est pas le remède aux troubles du comportement. Une évaluation comportementale doit être réalisée avant de prendre une décision.

  • Il n’est jamais trop tard pour effectuer une stérilisation : la stérilisation peut être pratiquée à tout âge. Si elle est pratiquée jeune, son intérêt concernant les tumeurs mammaires est majoré.

  • Mon chien va grossir après la stérilisation : il est indispensable d’adapter l’alimentation et le niveau d’activité après l’opération. La stérilisation supprime le comportement sexuel de l’animal et les besoins alimentaires doivent être absolument diminués de 15 à 25 % par rapport à un animal non stérilisé. Un contrôle de la gestion alimentaire et du niveau d’activité est absolument nécessaire après l’opération. Il est recommandé de passer à un aliment spécifiquement formulé pour les chiens stérilisés.

  • Dans de rares cas, certaines chiennes stérilisées peuvent se montrer incontinentes( 3%). Certaines races semblent prédisposées. Une thérapeutique médicale est souvent efficace.

 

La stérilisation est un acte qui protège la santé de la chienne et du chien. Les rapport bénéfice/risque de cet acte est très nettement favorable. Prenez conseil auprès de votre vétérinaire afin de de décider de façon éclairée de l’utilisation de telle ou telle méthode de contrôle de la reproduction de votre animal préféré.

Copyright © 2020  Réunion des Amateurs de Chiens Pyrénéens,
 Tous Droits Réservés.

images_edited.png